CPSL Medical Devices translation

Les principaux défis et solutions de traduction concernant les dispositifs médicaux

La mise sur le marché de dispositifs médicaux à l’échelle mondiale implique une stratégie des produits incluant localisation et traduction. En effet, dans de nombreux pays, les recommandations imposent aux sociétés de traduire les informations sur le produit dans la langue de l’utilisateur local. Pour les fabricants de dispositifs médicaux, la question n’est donc pas de savoir s’il faut ou non traduire à destination du marché cible, mais de savoir comment satisfaire toutes les exigences liées à la langue dans le respect de la législation et de leur budget.

La gestion de la réglementation et de la traduction est essentielle pour acquérir des parts de marché au niveau mondial et supplanter ses concurrents. Il existe pourtant des écueils courants auxquels sont confrontées la plupart des sociétés lorsqu’elles cherchent à localiser le contenu documentaire lié à leurs dispositifs médicaux. Qualité, rapidité et coût sont les questions les plus fréquentes auxquelles doivent faire face les sociétés de dispositifs médicaux. Elles se doivent de développer un processus solide de traduction pour éviter les retards de mise sur le marché du produit, ou les mauvaises surprises en termes de relations publiques.

 

CPSL- Les principaux défis et solutions de traduction concernant les dispositifs médicaux

1.Comment faire face à une traduction de mauvaise qualité ?

Pour les sociétés spécialisées dans les dispositifs médicaux, la qualité des traductions peut devenir une préoccupation de sécurité, et est donc primordiale. C’est pourquoi de nombreuses sociétés jettent leur dévolu sur des partenaires de traduction spécialisés dans les sciences de la vie. Il est essentiel que les traducteurs comprennent le domaine et soient à même de communiquer efficacement sur leur marché cible. La spécialisation est un facteur clé pour déterminer les compétences, car elle assure l’expertise dans un domaine, ce qui se traduit par des traductions de bien meilleure qualité. Les spécialistes du domaine comprennent la terminologie et disposent de connaissances médicales solides leur permettant de proposer des glossaires précis, des traductions cohérentes et une terminologie adaptée à la langue locale. Les sociétés qui optent pour un partenaire de traduction associé à une personne qui valide le contenu médical traduit font le choix du succès car elles savent qu’un spécialiste a approuvé leur documentation.

 

2.Qu’est-ce qui peut contribuer à accélérer le délai de commercialisation dans le cas des traductions ?

La brièveté du délai de commercialisation est un facteur concurrentiel essentiel pour les fabricants de dispositifs médicaux. Leur objectif est de commercialiser leurs produits avant les autres, afin de gagner des parts de marché. Toutefois, la traduction peut nécessiter un délai supplémentaire, et vient s’ajouter à un processus déjà complexe. Les sociétés doivent absolument choisir un partenaire de traduction capable de gérer le projet à leur place et de leur garantir que les délais et le budget sont respectés. La présence d’un chef de projet responsable de la gestion des traductions, des sous-traitants et de l’assurance qualité est indispensable. En s’attachant les services d’un prestataire comptant des traducteurs implantés dans le pays et des protocoles établis pour la gestion des projets, les sociétés sont avantagées car les traductions sont commandées, envoyées et approuvées plus rapidement.

 

3.Comment maintenir les frais de localisation au plus bas niveau ?

La plupart des sociétés tentent de diminuer les coûts en travaillant avec leurs revendeurs locaux plutôt que de s’adresser à une agence de traduction professionnelle. Mais ces revendeurs ne sont pas des traducteurs spécialisés et proposent souvent une traduction de qualité médiocre. En cas de doute sur la qualité de la traduction, la société doit les retravailler ou fournir des informations de contexte qui aident le traducteur à comprendre le contenu plus précisément. À terme, la durée et les coûts du processus de traduction s’en ressentent. Les sociétés qui ont recours à des mémoires de traduction et à des spécialistes du domaine ont des besoins de communication moins importants sur la signification du contenu, et les traductions sont livrées plus rapidement. En outre, elles sont en mesure de garder le contrôle sur les versions des documents et d’utiliser les technologies des mémoires de traduction afin de garder les traductions à jour.

S´inscrire aux actualités de CPSL