CPSLMulitilingual voiceOver

Point à mettre en avant : quatre conseils pour produire une voix off professionnelle de qualité

De nos jours, des entreprises de toutes envergures ont recours à la voix off pour apporter crédibilité, intimité et sensibilité à leurs supports de communication.

Des vidéos explicatives aux cartes de vœux numériques, une voix « authentique » peut se révéler plus parlante et convaincante que des blocs de texte compacts. La voix off peut favoriser la création d’un lien entre l’entreprise et le public visé en entrant en contact avec lui pour engager la conversation. Qui plus est, elle offre d’innombrables possibilités d’adaptation de contenus importants dans plusieurs langues.

Alors, si vous cherchez à donner une voix à votre produit ou service, voici quelques conseils pour vous aider à tirer le meilleur parti de cet outil puissant :

 

  1. Soyez authentique

Il est indispensable de faire appel à des professionnels natifs de la langue cible à tous les stades du processus de production de la voix off. De la traduction à l’adaptation du script, sans oublier les étapes d’enregistrement et de révision, le recours à des locuteurs natifs vous permet de gagner en crédibilité et d’éviter le faux-pas culturel, qui peut vous rendre célèbre pour de mauvaises raisons.

 

  1. Faites appel à des pros

Tout le monde connaît quelqu’un qui a une très belle voix radiophonique. Rogner sur le coûts rime avec catastrophe à long terme. S’octroyer les services d’une agence de voix off peut vous faire économiser du temps, de l’argent et des migraines : elle travaillera à vos côtés pour trouver le bon ton, mettra à votre disposition un casting de professionnels de la voix off, réalisera ou contrôlera les traductions, vous aiguillera parmi les différents tarifs et droits, et veillera à ce qu’aucune petite erreur ne subsiste dans la version finale.

 

  1. Restez concis et fluide

Une voix off doit mettre en valeur une image, et ne pas rivaliser avec d’autres éléments. Laissez au téléspectateur (et à la personne qui fait la voix off) le temps de respirer et d’absorber l’information. Si vous utilisez plusieurs langues différentes, gardez à l’esprit que certaines langues (par exemple l’allemand) sont plus longues à prononcer que d’autres (comme l’anglais). Les Outils en ligne de lecture à voix haute peuvent vous aider à évaluer l’espace dont vous disposez.

 

  1. Le détail qui tue

La majorité des langues les plus répandues varient d’un pays ou d’une région à l’autre. Assurez-vous que votre voix off correspond à votre cible géographique et, en cas de doute, optez pour une tournure neutre en demandant à votre agence de voix off de vous fournir une version internationale de la langue de votre choix. Évitez l’argot et les plaisanteries, et tenez compte des usages officiels de la langue. Le tutoiement ou le vouvoiement en espagnol pour s’adresser à quelqu’un en est un exemple classique : « usted » est couramment utilisé en Amérique latine et dans les Îles Canaries, alors que l’Espagne et les Baléares utilisent la forme « tu » dans certains contextes. Là encore, l’aide de professionnels expérimentés vous évitera de faire des erreurs.

CPSL voiceOver

Laissez votre voix intérieure s’exprimer…

Avec un peu de créativité, de planification et d’assistance professionnelle, une voix off peut dynamiser votre projet, votre produit ou votre service. Pourquoi ne pas laisser parler la voix de votre entreprise dès aujourd’hui ?

Si vous souhaitez obtenir davantage de conseils pour toucher un public plus large grâce à des contenus multimédia professionnels et efficaces, cliquez ici.

S´inscrire aux actualités de CPSL